Conseil d'administration

OCTEVAW Board Structure

La COCVFF est administrée par un Conseil d'administration qui se compose de douze membres et la Directrice générale de la COCVFF.

MARIE-LOUISE DOYLE

PRÉSIDENTE

De jour, je suis la présidente et la planificatrice principale des services de consultation Doyle & Associates. Je me spécialise en gestion d’événements, en gestion de projets, en développement de stratégies de communication, en développement et mise en application de programmes de collecte de fonds, en marketing et en planification pour les médias sociaux. 

Le sourire au visage, ma mère me disait toujours que comme elle, j’étais née féministe, la seule différence étant que dans les années 1920, le féminisme portait un autre nom. Un nom qui ne vaut pas la peine d’être répété. En grandissant, je me suis battue pour me faire entendre en tant que femme sur le marché du travail et je me suis affirmée en tant que mère au travail, et ensuite en tant que mère monoparentale. J’ai fait du travail bénévole au CHEO quand j’étais adolescente, pour des causes liées à mes enfants dans la vingtaine et la trentaine, pour l’organisme « Meeting Professionals International » (en terminant avec mon mandat à titre de présidente du Conseil d’administration) pour redonner aux communautés qui m’avaient appuyé et qui avaient appuyé ma famille et ma carrière. Maintenant que je suis dans la cinquantaine, je veux que ça compte, je veux changer les choses. Je veux désormais donner ce que je peux à la communauté qui a toujours été là pour moi, pour toutes les femmes, à lutter contre la violence faite aux femmes. 

Je crois que je peux amener un leadership solide au sein du Conseil. Cela signifie écouter tous les gens autour de la table ainsi que tous nos membres et toute la collectivité. Je souhaite aider la COCVFF à aller de l’avant en se dirigeant vers une approche stratégique visant à atteindre l’objectif de mettre fin à la violence faite aux femmes. Pour reprendre les mots de notre fondatrice : « Notre histoire fait foi de notre détermination à ne pas laisser la question de la violence faite aux femmes et toutes ses manifestations retourner à l'arrière-plan. ». En tant que présidente du Conseil d’administration de la COCVFF et en reconnaissant d’où nous venons, il serait un honneur pour moi de voir jusqu’où nous pouvons aller. 

 

KELLIE FONG

TRÉSORIÈRE et Directrice de finances

Il y a dix ans, Kellie est déménagée dans la pittoresque ville d’Ottawa, en provenance de la Ville lumière de Toronto. Elle a passé les 18 dernières années à s’impliquer au sein d’un certain nombre d’organisations et initiatives sans but lucratif. Elle a notamment participé à l’établissement d’un réseau de soutien pour les jeunes homosexuels sud-asiatiques qui habitent à Toronto et à la campagne réussie qui a réussi à obtenir un redressement du gouvernement pour la taxe d’entrée imposée aux immigrants chinois. De plus, par l’entremise de Ladyfest Ottawa, elle a organisé des événements axés sur l’autonomisation des femmes. Elle continue de travailler à la sensibilisation à la discrimination et au racisme dans nos communautés et est excitée de se joindre à la COCVFF. Lorsque Kellie n’est pas à une réunion du conseil, elle est une fonctionnaire qui travaille à un ordinateur au ministère des Finances. Pendant ses heures de loisir, elle s’amuse comme membre d’un groupe adulte de Lego et aime se souvenir des jours où rien n’était jugé être des enfantillages.

 

VALÉRIE AUGER-VOYER

Directrice des bénévoles

Valérie est intervenante et animatrice de groupe auprès des femmes touchées par la violence. Étant impliquée dans le secteur à but non lucratif depuis plus de 10 ans, Valérie a travaillé auprès de plusieurs groupes marginalisés, dont des survivantes de violence, des travailleuses du sexe, des réfugiés, travailleurs migrants, jeunes à risque, etc. Dans le passé, Valérie a travaillé en ressources humaines et gestion de coopérants-volontaires pour des organisations humanitaires et de coopération internationale telles que Médecins Sans Frontières, CUSO International et la Croix Rouge canadienne.
Une féministe intersectionnelle, Valérie croit en l’égalité des sexes et fait partie du comité de travailleurs de première-ligne de la COCVFF pour plus de deux ans. Pour elle, s’impliquer au niveau du conseil d’administration est une excellente façon de contribuer à amener des changements positifs à Ottawa.

 

SYLVIE CHARBONNEAU 

Co-directrice de rayonnement de la membriété et engagement

Sylvie Charbonneau, conseillère en ressources humaines pour le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, diplômée de l’Université d’Ottawa en communication (2003), de l’Université de Montréal en psychologie (2007) et de l’Université du Québec à Montréal (MBA, 2014), a œuvré activement dans le milieu communautaire pendant huit ans. En 2007, en tant que coordonnatrice de projet, elle mène un projet pancanadien de l’Agence de la santé publique du Canada. Elle développe, avec le soutien d’un Comité consultatif pancanadien, une trousse de ressources sur la violence familiale, un outil conçu pour créer des conditions favorables pour contrer la violence familiale. De 2008 à 2014 Sylvie Charbonneau est embauché en tant que Directrice générale du Centre Halte-Femmes. Elle voit, non seulement au bon fonctionnement du Centre et des appartements de transition Nouvelle Étape mais elle encadre et supervise l’équipe des travailleuses et agit aussi à titre de déléguée et de représentante du Centre. En plus de coordonner le Centre et la Nouvelle-Étape, elle fut nommée membre du Conseil d’administration intérimaire de Montréal-Nord en Santé. Elle a travaillé dans le comité Gouvernance afin de redéfinir entièrement la concertation de Montréal-Nord en Santé. En 2009, elle fut choisie membre du comité d’encadrement de la Table régionale des centres de femmes Montréal-Laval et collabore dans le développement du projet Un Rayon de Soleil à Montréal-Nord.

 

PETER JUPP 

Directeur des ressources humaines

Peter Jupp a été policier pendant 23 ans. Il a eu une carrière variée comprenant des activités liées à la patrouille, à la violence conjugale, à l’agression sexuelle et à la violence envers les enfants, à la criminalité technologique, aux enquêtes majeures et aux appels 9-1-1. Son intérêt et sa passion pour la défense des droits des victimes se sont développés au tout début de sa carrière lorsqu’il a répondu à son premier appel à la veille de Noël pendant un quart de nuit, et qu’il est arrivé à temps pour mettre fin à un incident de violence conjugale. Son travail comme transcripteur bénévole auprès du Programme d’aide aux victimes et aux témoins au palais de justice a confirmé son intérêt dans le secteur des services policiers et l’a amené à faire des enquêtes. Il a ensuite fait de la supervision et de la gestion de cas de violence conjugale, ainsi que des enquêtes importantes relatives à la criminalité en série commise par des prédateurs. Peter est maintenant sergent-chef et agent de dotation en personnel de la Direction des enquêtes criminelles. Avant de travailler comme policier, Peter a passé sept ans au bureau provincial de la Banque Scotia en tant que responsable du recouvrement de pertes sur prêts et des projets de restructuration financière. Il a fait ses études en économie (Université Carleton) et un baccalauréat en études policières (Université Charles Sturt). Peter a commencé à s’impliquer au comité de la justice de la COCVFF en 2008 comme représentant d’organisme pour la Section de la violence conjugale du SPO. En 2010, il a assumé la présidence du comité. Il a ensuite continué à s’impliquer à la COCVFF comme membre de la communauté. Peter croit fortement au bénévolat et au service à la communauté et est engagé à lutter contre la VFF dans le cadre de toutes ses activités. Il a été directeur des RH depuis 2014 et il est intéressé à poursuivre un autre mandat pour pouvoir continuer ses projets à long terme. Il compte sur votre soutien pour obtenir un nouveau mandat de deux ans et ainsi atteindre ses objectifs.

 

BARBARA LASKIN

Directrice de la production de recettes

Barbara Laskin est une rédactrice-réviseure et une spécialiste des communications qui, en plus de gérer sa pratique en communications, est associée principale chez TPA Consulting Inc., un cabinet dont la mission est de fournir des conseils de haute qualité en stratégie, gouvernance, performance organisationnelle, et évaluation de la performance. En tant que consultante en gouvernance, elle a effectué un examen de la COCVFF en 2006 et a ensuite dirigé plusieurs séances de planification stratégique. Elle est devenue membre du conseil d’administration de la COCVFF en 2016 pour pouvoir continuer à travailler avec toutes les personnes extraordinaires qui sont associées à notre cause et pour contribuer à éliminer la VFF et la VFG.
En tant qu’ancienne gestionnaire principale au Conseil des arts du Canada, Barbara a longtemps été impliquée dans la communauté des arts et de la culture, partout au Canada. Elle a été fonctionnaire culturelle, consultante, administratrice de nombreux organismes artistiques locaux et nationaux, et conseillère en communications. Barbara est présentement directrice générale de la Fondation Sylva-Belber pour la musique qui appuie les jeunes canadiens et canadiennes qui entreprennent une carrière professionnelle en interprétation musicale classique. Elle est aussi présidente de 10 Gates Dancing, une compagnie dirigée par le célèbre chorégraphe Tedd Robinson, et présidente sortante et membre du conseil d’administration du Festival Danse Canada.
Pendant plusieurs années, Barbara a été arbitre membre de deux tribunaux : le tribunal du Barreau de l’Ontario qui réglemente la profession juridique de la province dans l’intérêt public, et la Commission du consentement et de la capacité (CCC), un tribunal ontarien qui rend des décisions relatives à la capacité, au consentement, à l’admission civile et à la prise de décisions au nom d’autrui. Elle a récemment été nommée vice-présidente de la CCC.

 

Ann-Marie O'Brien

Directrice de gouvernance

Travailleuse sociale en milieu médical et éducatrice possédant une vaste expérience administrative, clinique et universitaire, Ann-Marie O’Brien détient une maîtrise en travail social de l’Université Wilfrid Laurier et un certificat en droit de la santé mentale de la faculté de droit d’Osgoode Hall. Elle enseigne dans le cadre de ce programme depuis 2008. En 2016, elle a obtenu un autre certificat, celui-là du Centre for Treatment and Study of Anxiety de l’University of Pennsylvania, en thérapie d’exposition prolongée.

Auparavant, Ann-Marie a siégé au conseil d’administration du Ontario College of Social Workers and Social Service Workers ainsi que de l’Ontario Association of Social Workers. Elle a également été membre du Conseil consultatif des normes d’accessibilité de l’Ontario, et elle dirige actuellement les services destinés aux femmes au Centre de santé mentale Royal Ottawa, en plus de siéger au conseil d’administration de l’organisme Mothercraft et de la Coalition d’Ottawa pour mettre fin à la traite des personnes.

 

MELISSA PANG

Directrice des projets spéciaux

Melissa Pang est Gestionnaire des questions de promotion de la santé et du mieux-être en milieu de travail pour le gouvernement fédéral, et co-présidente du Réseau fédéral du mieux-être en milieu de travail. Avant de devenir membre de la fonction publique centrale, Melissa a travaillé comme avocate en pratique privée et comme analyste pour le Parlement du Canada. Elle a aussi travaillé et fait du bénévolat dans le domaine de la gestion du secteur sans but lucratif. Elle croit fermement à l’importance du bénévolat et de l’engagement communautaire.
Melissa a obtenu ses diplômes en common law et en droit civil de l’Université McGill, et son B. Sc. avec distinction en psychologie à l’Université d’Ottawa. Melissa a été stagiaire en droit dans une maison d’hébergement à Montréal et bénévole au YWCA.

 

LAURE PREVOST

Co-directrice de rayonnement de la membriété et engagement

Laure Prévost est diplômé d’un baccalauréat en études des femmes et en développement international de l’Université McGill, d’une maîtrise en éthique appliquée de l’Université Leuven en Belgique et plus récemment d’un double bac en Common Law et droit civil de l’Université McGill. Avant de faire son droit, Laure a travaillé en politique sur la Colline parlementaire et siégé sur le conseil d’administration de Maison d'amitié, une maison d’hébergement à Ottawa. Laure est maintenant directrice du Centre de services juridiques pour femmes.

 

Contactez le conseil d'administration