Conseil d'administration

La COCVFF est administrée par un Conseil d'administration qui se compose de douze membres. Nous avons une présidente, une vice-présidente, une secrétaire-trésorière, quatre présidentes de comités permanents, et cinq membres hors cadre. La Directrice générale de la COCVFF siège également au Conseil d'administration.

MARIE-LOUISE DOYLE

PRÉSIDENTE

De jour, je suis la présidente et la planificatrice principale des services de consultation Doyle & Associates. Je me spécialise en gestion d’événements, en gestion de projets, en développement de stratégies de communication, en développement et mise en application de programmes de collecte de fonds, en marketing et en planification pour les médias sociaux. 

Le sourire au visage, ma mère me disait toujours que comme elle, j’étais née féministe, la seule différence étant que dans les années 1920, le féminisme portait un autre nom. Un nom qui ne vaut pas la peine d’être répété. En grandissant, je me suis battue pour me faire entendre en tant que femme sur le marché du travail et je me suis affirmée en tant que mère au travail, et ensuite en tant que mère monoparentale. J’ai fait du travail bénévole au CHEO quand j’étais adolescente, pour des causes liées à mes enfants dans la vingtaine et la trentaine, pour l’organisme « Meeting Professionals International » (en terminant avec mon mandat à titre de présidente du Conseil d’administration) pour redonner aux communautés qui m’avaient appuyé et qui avaient appuyé ma famille et ma carrière. Maintenant que je suis dans la cinquantaine, je veux que ça compte, je veux changer les choses. Je veux désormais donner ce que je peux à la communauté qui a toujours été là pour moi, pour toutes les femmes, à lutter contre la violence faite aux femmes. 

Je crois que je peux amener un leadership solide au sein du Conseil. Cela signifie écouter tous les gens autour de la table ainsi que tous nos membres et toute la collectivité. Je souhaite aider la COCVFF à aller de l’avant en se dirigeant vers une approche stratégique visant à atteindre l’objectif de mettre fin à la violence faite aux femmes. Pour reprendre les mots de notre fondatrice : « Notre histoire fait foi de notre détermination à ne pas laisser la question de la violence faite aux femmes et toutes ses manifestations retourner à l'arrière-plan. ». En tant que présidente du Conseil d’administration de la COCVFF et en reconnaissant d’où nous venons, il serait un honneur pour moi de voir jusqu’où nous pouvons aller. 

 

KELLIE FONG

TRÉSORIÈRE et Directrice de finances

Il y a dix ans, Kellie est déménagée dans la pittoresque ville d’Ottawa, en provenance de la Ville lumière de Toronto. Elle a passé les 18 dernières années à s’impliquer au sein d’un certain nombre d’organisations et initiatives sans but lucratif. Elle a notamment participé à l’établissement d’un réseau de soutien pour les jeunes homosexuels sud-asiatiques qui habitent à Toronto et à la campagne réussie qui a réussi à obtenir un redressement du gouvernement pour la taxe d’entrée imposée aux immigrants chinois. De plus, par l’entremise de Ladyfest Ottawa, elle a organisé des événements axés sur l’autonomisation des femmes. Elle continue de travailler à la sensibilisation à la discrimination et au racisme dans nos communautés et est excitée de se joindre à la COCVFF. Lorsque Kellie n’est pas à une réunion du conseil, elle est une fonctionnaire qui travaille à un ordinateur au ministère des Finances. Pendant ses heures de loisir, elle s’amuse comme membre d’un groupe adulte de Lego et aime se souvenir des jours où rien n’était jugé être des enfantillages.  

 

SYLVIE CHARBONNEAU 

Co-directrice de rayonnement de la membriété et engagement

Sylvie Charbonneau, conseillère en ressources humaines pour le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, diplômée de l’Université d’Ottawa en communication (2003), de l’Université de Montréal en psychologie (2007) et de l’Université du Québec à Montréal (MBA, 2014), a œuvré activement dans le milieu communautaire pendant huit ans.  En 2007, en tant que coordonnatrice de projet, elle mène un projet pancanadien de l’Agence de la santé publique du Canada. Elle développe, avec le soutien d’un Comité consultatif pancanadien, une trousse de ressources sur la violence familiale, un outil conçu pour créer des conditions favorables pour contrer la violence familiale. De 2008 à 2014 Sylvie Charbonneau est embauché en tant que Directrice générale du Centre Halte-Femmes. Elle voit, non seulement au bon fonctionnement du Centre et des appartements de transition Nouvelle Étape mais elle encadre et supervise l’équipe des travailleuses et agit aussi à titre de déléguée et de représentante du Centre. En plus de coordonner le Centre et la Nouvelle-Étape, elle fut nommée membre du Conseil d’administration intérimaire de Montréal-Nord en Santé. Elle a travaillé dans le comité Gouvernance afin de redéfinir entièrement la concertation de Montréal-Nord en Santé. En 2009, elle fut choisie membre du comité d’encadrement de la Table régionale des centres de femmes Montréal-Laval et collabore dans le développement du projet  Un Rayon de Soleil à Montréal-Nord

 

ROSELLA CHIBAMBO 

Co-directrice de communications

Rosella Chibambo est consultante en médias et rédactrice à son compte. Elle travaille présentement pour la campagne internationale visant à mettre fin au viol et à la violence axée sur le sexe dans les conflits. Journaliste de formation, Mme Chimambo a rédigé des articles à Calgary, à Ottawa et à travers l’Afrique de l’Est.

Son travail à titre de professionnelle et d’activiste porte surtout sur la diversification de la représentation et la création d’un espace pour les voix traditionnellement marginalisées dans les médias populaires et alternatifs. Elle a déjà travaillé avec la COCVFF lorsqu’elle a animé un atelier sur les médias sociaux féministes et dans le cadre du développement de Know More, un guide à l’intention des parents et des tuteurs visant à les aider à discuter avec les adolescents au sujet de la sexualité, des relations et du consentement.

 

PETER JUPP 

Directeur des ressources humaines

Peter Jupp travaille comme policier depuis 21 ans et son parcours professionnel comprend des affectations comme patrouilleur et dans les sections ou unités suivantes : Violence conjugale, Agressions sexuelles et violence faite aux enfants, Criminalité informatique et Enquêtes majeures. Son intérêt et sa passion pour la défense des intérêts des victimes se sont déclarés alors qu’il n’était qu’une recrue, lorsqu’il a répondu à son tout premier appel pendant le quart de nuit la veille de Noël et est arrivé à temps pour mettre fin à une agression en cours contre un parent et arrêter l’auteur de l’agression. D’autres travaux avec le Programme d’aide aux victimes et témoins au tribunal comme transcripteur bénévole ont confirmé son intérêt pour ce secteur des services de police et ont mené à des travaux d’enquête, suivis par des travaux de supervision et de gestion de cas de violence conjugale et enfin par les Affaires majeures touchant les crimes en série et les crimes contre la personne. Peter possède actuellement le grade de sergent-chef et est l’agent responsable de la répartition et du service 9-1-1 de la Ville d’Ottawa.

Avant de travailler comme policier, Peter a passé 7 ans au bureau provincial de la Banque de Nouvelle-Écosse à participer à des projets de recouvrement des pertes sur prêts et de restructuration financière. Il a fait ses études en économie (Université Carleton) et il est titulaire d’un baccalauréat en services policiers (Université Charles Sturt). 

Peter est entré au Comité de la Justice de la COCVFF en 2008 comme représentant de l’Unité de violence conjugale du Service de police d’Ottawa auprès de l’organisme. En 2010, il a assumé les fonctions de président du Comité, demeurant dans la COCVFF à titre de membre de la communauté. Peter croit fermement dans le bénévolat et le service communautaire et est résolu à aider à lutter contre la violence faite aux femmes de toutes les façons possibles. Afin de faire avancer ces objectifs, il compte sur vous pour appuyer sa nomination du Conseil d’administration en 2014.

 

HUMAIRA KADRI 

Directrice des bénévoles

Né à Montréal, j'ai passé six ans de ma petite enfance vivre à l'étranger dans Emirats, le Pakistan, l'Inde et de retour au Canada en 1987, où je réside maintenant à Ottawa. Après avoir travaillé pour la Banque Royale du Canada pendant 16 ans en tant que conseiller financier, je décidai qu'il était temps pour moi de changer ma carrière pour ma passion pour travailler dans le domaine de la crise associée aux femmes et aux enfants. En 2014, j`ai reçu mon diplôme diplôme dans le programme du travailleur de service social. Actuellement, je suis en quatrième année à l'Université Carleton en train de finir un baccalauréat en travail social et le programme de certificat du Collège Algonquin en crise gestion / psychologie humaine. Mon intérêt continue à cibler vers des questions féministes et a contribué à mon vif désir de contribuer mon temps et mes compétences d'une manière significative et productive, en faisant du bénévolat pour des causes qui soutiennent les femmes. En 2011-2013, je me suis proposée au programme Court Watch du COCVFF. Les deux années que j`était bénévole mon donné un aperçu de la victimisation des femmes dans le système juridique et au niveau institutionnel ce qui doit changer pour soutenir les femmes. En outre, mon intérêt dans l'expérience de discrimination systématique des femmes musulmanes m'a encouragée à devenir un membre de l'Association d`Ottawa des femmes musulmanes, qui aborde souvent ces questions au moyen de discussions et l'examine à travers la diversité de la lentille culturelle chez les femmes.

 Je continue à faire du bénévolat avec les services aux victimes d`Ottawa en tant que bénévole qui aident les femmes dans les crises et fournir aux femmes soutiennent pendant les comparutions en cour pour leur cas. À l'heure actuelle, je travaille à temps partiel pour Turner Syndrome Society of Canada comme une assistants de programme, pour les jeunes filles et les adolescentes fournissant un endroit pour des discussions et des activités pour aider ces jeunes filles apprennent adaptation générale et la formation des compétences d'adaptation qui se concentre sur le traitement des questions médicales et les compétences sociales.

 

ABIGAIL KIDD

Co-directrice de communications

Abigail Kidd est activement impliquée à la prévention de la violence sexuelle, à la justice pour les personnes handicapées, à la santé sexuelle et reproductive et au travail de militantisme à Ottawa. Tout en terminant sa maîtrise en sciences sociales, Abigail a travaillé pour l’Association des étudiants de cycles supérieurs à l’Université Carleton dans le poste de coordinatrice de la sensibilisation aux agressions sexuelles. Dans ce rôle, son mandat était d’assurer que la communauté de Carleton était éduquée sur la prévention de la violence sexuelle, qu’elle comprenait le sens de consentement et qu’elle avait accès à des ressources en santé sexuelle. Elle a organisé et animé des événements importants, a créé conjointement des campagnes et a participé aux efforts de rayonnement communautaire. Abigail est aussi formée à titre de professionnelle de la santé sexuelle et reproductive de l’organisme Planned Parenthood Ottawa. À l’heure actuelle, Abigail facilite un atelier pour Venus Envy qui est axé sur les handicaps et la sexualité. L’atelier vise à dénoncer les notions fausses et les préjugés et à offrir des jouets et des ressources excitants pour rendre le sexe plus accessible. Abigail travaille aussi à temps plein dans un poste d’agente d’éducation syndicale pour la section locale 2204 du SCFP, une section du syndicat qui représente les garderies sans but lucratif à Ottawa. Abigail vise à assurer que la lutte contre l’oppression et la lutte contre la violence sont centrales dans tout son travail professionnel et personnel. 

 

BARBARA LASKIN

Directrice de financement

Barbara Laskin est présidente de Meta4 Creative Communications, une entreprise qui se spécialise dans la rédaction et la correction, les communications stratégiques, la facilitation et le rayonnement et l’engagement. Elle est aussi associée principale chez TPA Consulting inc., une firme dont la mission est de fournir des conseils de grande qualité en matière de stratégie, de gouvernance, de rendement organisationnel et d’évaluation de rendement. Ancienne chef de la danse au Conseil des Arts du Canada, Barbara possède un long historique d’implication au sein de la communauté des arts et de la culture partout au Canada à titre de bureaucrate et conseillère en matière de culture, membre du conseil de nombreuses organisations artistiques locales et nationales et conseillère en communications. À l’heure actuelle, Barbara est directrice exécutive de la Sylva Gelber Music Foundation et est arbitre au sein de deux tribunaux : le Barreau du Haut-Canada et la Commission du consentement et de la capacité de l’Ontario. Elle est présidente de 10 Gates Dancing, une compagnie dirigée par le célèbre chorégraphe Tedd Robinson.

 

LAURE PREVOST

Co-directrice de rayonnement de la membriété et engagement

Laure Prévost est diplômé d’un baccalauréat en études des femmes et en développement international de l’Université McGill, d’une maîtrise en éthique appliquée de l’Université Leuven en Belgique et plus récemment d’un double bac en Common Law et droit civil de l’Université McGill. Avant de faire son droit, Laure a travaillé en politique sur la Colline parlementaire et siégé sur le conseil d’administration de Maison d'amitié, une maison d’hébergement à Ottawa. Laure est maintenant directrice du Centre de services juridiques pour femmes francophones de l’Ontario, un centre chapeauté par l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes.

 

 

Contactez le conseil d'administration